Rechercher

Santé du Rein et stress : quel lien ?

En médecine traditionnelle chinoise, le Rein est considéré comme la racine et la source de la vie. On lui doit l’endurance, la volonté, l’énergie dont nous disposons. Il nous dote de la capacité à surmonter le stress et le surmenage, et nous donne la force et la persévérance de poursuivre nos objectifs. Quel éclairage nous apporte la médecine occidentale sur ce lien rein/stress ?



Comment ça marche ?


Le rein prend en charge notre équilibre hydrique en concentrant et/ou en diluant l’urine selon les besoins. Or, dans les cas d’insuffisance hydrique, la concentration plasmatique augmente mais aussi la production de cortisol !!! Normal…Le cerveau primaire, garant de notre survie, appuie sur le bouton alarme !!! Il envoie par influx nerveux un message à l’hypothalamus qui va, souvent avec retard, déclencher la sensation de soif : eh !!! Il est temps de boire !!!

Ce fameux cortisol est au cœur de toutes les pratiques visant à dompter le stress. Rappelez-vous la physiologie du stress : un évènement stressant survient, et hop : le cerveau primaire réveille le système nerveux sympathique pour qu’il prépare l’organisme à la fuite ou au combat. On affute les armes : surproduction d’adrénaline et de cortisol.

Le voilà, notre dénominateur commun entre rein, déshydratation et stress : le déficit hydrique va rajouter du cortisol là où il y en a déjà trop !!!


Recherche d’équilibre !!


Pour préserver cet équilibre hydrique, il faut boire régulièrement sans attendre d’avoir soif, la soif n’étant donc qu’un signal tardif d’un déficit hydrique déjà établi.

Les aliments apportent en moyenne 1 litre d’eau par jour. Le 1.5 litre manquant doit être apporté par les boissons.

Mais, inutile de vous mettre (Charles) Martel en tête au risque d’augmenter votre état de stress, ce chiffre n’est qu’un repère à adapter en fonction de votre état (âge, poids, activité fièvre éventuelle,…) et de votre environnement (température, hygrométrie, climatisation,…). Un breton vivant sous 15° et sous la pluie en plein été aura certainement des besoins moindres qu’un marseillais étouffant sous 30° et un soleil de plomb….logique…rien que du bon sens…


En résumé


Pour s’adapter au stress, on reprend les commandes de sa respiration et on ajoute un petit verre…..d’eau, bien sûr !!!


YAKaTao, l’équilibre dans la joie et la bonne humeur

49 vues

©2019 by YAKaTao. Proudly created with Wix.com